Grande Loge Nationale Togolaise

LE RITE ANGLAIS DE STYLE EMULATION

1 HISTORIQUE ANGLAIS DE STYLE EMULATION

Le Rite Emulation tire son nom de l’ « Emulation Lodge of Improvement » (E.L.O.I.) dont le comité en est le gardien. Il est issu de la réconciliation des « Antients et des Moderns » en 1823.
L’Emulation Lodge of Improvement se réunit au Freemasons’s hall, Great Queen Street à Londres, chaque vendredi, d’Octobre à juin. Elle fait la démonstration des cérémonies et présente les exposés sur le Rituel Emulation.
L’Emulation Lodge of Improvement for master Massons, telle est son nom complet, s’est réunie pour la première le 02 octobre 1823. Elle a été créée spécifiquement pour les MM, afin d’instruire ceux qui souhaitent se préparer à devenir officiers ou VM.
Les fondateurs sont principalement issus des Loges d’Instruction Burlington et Perseverence, créées respectivement en 1810 et 1817.
Pendant les premières années, l’instruction s’est entièrement déroulées selon le système de Grand Steward’s Lodge sous forme d’exposés maçonniques qui décrivent les cérémonies en détail.
El Rituel destiné à être pratiqué au sein de la nouvelle Grande Loge Unie d’Angleterre (GLUA), tel que présenté par le Lodge of Reconciliation fondée dans le but de le mettre en place, a été approuvé et confirmé par la GLUA en 1816.
Depuis cette date, certains ajustements occasionnels de ce Rituel ont été entrepris et approuvé par la GLUA. Le plus important concerne les modifications apportées aux obligations qui ont été autorisées par une résolution de la GLUA en décembre 1964. Plus précisément en juin 1986, la GLUA a introduit des changements plus importants au niveau de déroulement de l cérémonie.
Fondamentalement, la politique du Comité d’ELOI est de conserver le Rituel et d’empêcher tout changement qui ne proviendrait pas de cette même Autorité.

2 PHILOPSOPHIE ET ESPRIT DU RITE EMULATION

2-1 Recrutement

Le Rite Anglais de style Emulation s’adresse aux Hommes de bonne renommée, entendons par là des Hommes vertueux, pauvres ou riches, simples artisans ou professeurs émérites, ouvriers ou médecins, et dans tous les cas, jouissant d’une parfaite liberté spirituelle et surtout animés du désir de perdre leur ombre pour accéder à la Vraie Lumière. Ce sont ces Hommes de valeur et de tels Hommes exclusivement, que le Rite souhaite initier les jugeant capables d’accepter une mort libératrice pour renaître à une nouvelle vis. En effet, comme le constate Oswald WIRTH : « Tout bois n’est pas bon à faire un Mercure, toute roche ne fournit pas nécessairement une pierre convenable aux constructeurs, tout simplement, tout en aspirant à la FM ou à l’initiation n’est pas initiable ! »
La bonne renommée exigée par le Rite est naturellement un gage essentiel de totale confiance ; elle garantit l’intégrité morale du candidat. Aussi, toute enquête préalable et autres formalités pour soit disant, mieux connaître le postulant sont-elles jugées superflues. Cependant, il convient à chaque Puissance maçonnique de tenir compte de son contexte et de s’y adapter ; les enquêtes de moralité peuvent se révéler quelques fois nécessaires !
Cette confiance en la bonne foi de la nouvelle recrue et surtout en son désir de s’instruire et en sa volonté sincère de se rendre plus utile à ses semblables, lui vaudra une promotion rapide dans les trois grades. Dans les Loges Anglaises, l’Apprenti devient Compagnon à la tenue suivante qui a lieu deux mois après et il devient MM à la troisième tenue (soit quatre mois après le passage). En tout six mois sont requis pour devenir un Maçon complet et recevoir les rituels des trois grades. Ici, comme dans le cas précédent, chaque Loge ou Grande Loge peut adapter les délais d’augmentation de salaire et en fixer les conditions.

2-2 L’enseignement du Rite Emulation

Le Rite Anglais de Style Emulation est essentiellement d’inspiration mystique : du premier au troisième grade, il est toujours question du Grand Retour à la Maison Eternelle, de la Grande Rencontre avec le Divin Créateur.
L’essentiel de cet enseignement est véhiculé à travers la présentation des outils et l’explication de la Planche Tracée des différents grades.
Toutefois, l’Exhortation de la Charité et l’Exhortation après Initiation en constituent le soubassement ou le véritable socle.
L’Exhortation la Charité, tout en nous rappelant l’impermanence de notre situation sociale et la fragilité des richesses de ce monde, nous recommande fortement la pratique désintéressés de la Compassion, de la Bienveillance…Il est dit qu’ « Un homme n’est grand que lorsqu’il s’abaisse pour relever son prochain » et que « le Maçon qui voit son Frère dans le besoin et lui refuse sa compassion ne peut prétendre que l’amour de Dieu habite en lui. »
L’Exhortation après Initiation peut être considérée à juste titre comme la véritable lumière sur notre cheminement maçonnique ; elle a été conçue pour conduire l’Initié à son perfectionnement physique, moral et spirituel. Aussi, tout Maçon doit la considérer comme un Vade mecum et la relire sans cesse.
Que pouvons-nous dire alors des différentes marches rituelles qui suggèrent toutes cette quête permanente de l’Intimité Divine qui caractérise le Rite.

3 LA PRATIQUE DU RITE EMULATION

L’oralité est le caractère essentiel et vital du Rite : toutes les cérémonies doivent, sans tricherie, être pratiquées par cœur. A cet effet, tous les Officiers des Loges Emulation doivent nécessairement apprendre à fond leur partition de façon à la jouer parfaitement.
Pour le Maçon du Rite Emulation, la nécessité de pratiquer le Rituel de mémoire se justifie par des raisons psychologiques, psycho-physiologique et spirituelles. En effet, « plus un Maçon assimile son Rituel, plus il le vit, à l’image d’un acteur de théâtre ; et plus il vit, plus il s’initie en se laissant imprégner consciemment ou non des valeurs qu’il véhicule. L’étude du rituel semble ouvrir de nouveaux horizons au pratiquant du rite Emulation et l’amener progressivement à un état de conscience plus élargie ».
C’est pourquoi il est recommandé à tout néophyte, dès sa réception dans l’ordre de s’atteler à un travail régulier et permanent sur le Rituel pour espérer en maîtriser les trois niveaux, à savoir les niveaux physiques, psychique et spirituel.

3-1 Le « niveau 1 » ou niveau physique

Il consiste en l’apprentissage continuel et régulier du Rituel. A ce propos, l’exhortation après initiation recommande un travail quotidien afin de permettre au maçon de faire « chaque jour de nouveaux progrès dans le science maçonnique ».
Dans ce sens, l’étude du Rituel doit être considérée comme une sorte de prière quotidienne, une offrande à Dieu qu’il faut faire avec cœur et disponibilité. D’ailleurs, la régularité du travail influe sur le cerveau et le met véritablement à contribution. Il est intéressant de noter à ce sujet que l’homme utilise à peine trente pour dent (30%) de son cerveau. Cependant, les efforts de mémorisation tendent à augmenter ce taux et les efforts de mémorisation tendent à augmenter ce taux et les effets qui en découlent sont très bénéfiques pour le développement de certaines facultés psycho-spirituelles et spirituelles (clairvoyance, serait télépathie, médiumnité…). Pour les scientifiques, l’épiphyse où glande pinéale (troisième œil), qui est située au centre du cerveau, serait à l’origine de ces phénomènes paranormaux.
Le Rite Emulation serait-il spécifiquement conçu pour de tels résultats ? On peut se le demander. Quoi qu’il en soit, en se référant aux pratiques islamiques, juives et autres, on s’aperçoit que la mémorisation des versets du Coran ou de la Torah, et des rituels de nos traditions ancestrales africaines s’impose de facto aux pratiquants et est même très recommandée. On en déduit que le phénomène était connu depuis longtemps par les mystiques.
L’un de nos outils dont on peut s’inspirer à ce stade du niveau 1 est incontestablement la Règle de 24 pouces ; elle nous enseigne d’une part, la relation quotidienne avec Dieu (et le Rituel le fait bi bien) et d’autre part, un travail juste et un repos juste pour éviter tout surmenage et toute confusion.
Le niveau 1 conduit à la mémorisation des textes du Rituel et contribue également à l’élargissement du champ de conscience nécessaire pour la phrase suivante.

3-2 Le deuxième niveau ou niveau psychique

Ce deuxième niveau demande au Maçon de s’imprégner de l’ambiance ou de l’atmosphère des textes, pour le juste, le geste juste, l’attitude juste au cours de sa prestation.
Une cérémonie du Rite Emulation s’apparente à une scène de théâtre où les personnages sont censés dialoguer de façon naturelle et fictivement spontanée.
Cette étape prépare donc à la maîtrise parfaite du Rituel. Cependant, il est indispensable de se prémunir contre tout sentiment d’autorisation si l’on veut progresser dans son cheminement.
Il est important de signaler à ce stade le danger subtil qui menace le Néophyte. En effet, toute prestation qui a suscité admiration et émerveillement est susceptible de griser et d’enorgueillir son auteur. Ce dernier, s’il n’a pas suffisamment de prise sur lui-même, pourrait facilement tomber dans le piège de l’ego qu’est la vantardise.
La voie initiatique exige humilité, beaucoup d’humilité et l’initié doit avoir constamment présent à l’esprit qu’il ne peut rien faire de bon ou d’acceptable sans le secours de Celui de qui émanent tous les bons conseils et toutes les bonnes actions. En tant que créature, nous essayons avec humilité, mais nous réussissons avec la grâce de Dieu.
Ce deuxième nouveau, devons-nous dire, doit être considéré comme une étape lunaire à cause de son aspect binaire et illusoire, propre à dérouter toute volonté sincère. Il peut conduire à l’élévation ou à la chute selon qu’on reste volontairement modeste ou exalté. Il est donc indispensable de faire usage du Maillet à dégrossir, la force de notre conscience qui, seule, peut nous aider d’entraver notre progression dans l’Art Royal.
Ce niveau exige donc modestie et humilité, qualités que le maçon méritant saura cultiver pour s’élever au stade ultime.

3-3 le troisième niveau ou niveau spirituel

Le troisième niveau nécessite un long travail et des efforts soutenus. L’attachement indéfectible au Rituel, mais aussi et surtout l’étude des mystères cachées de la Nature et de la Science vont contribuer à élargir le champ des connaissances et à affiner les nœuds vitaux de l’organisme spirituel ; les sens s’éveillent et l’esprit s’ouvre peu à peu aux réalités des plans supérieurs, permettant enfin au Maçon de pénétrer véritablement dans l’univers du Rituel. C’est alors qu’apparaissent au Maçon, la couleur, la saveur, le relief et le sens profond des mots, de même que l’aspect caché et sacré des textes.
A ce stade, comme nous l’enseigne le Rituel, le Maçon doit manier avec dextérité le Ciseau pour « aplanir sa pierre, et la préparer avant qu’elle ne passe aux mains d’ouvriers plus habiles ».
Le travail sur soi est ici une nécessité, une tâche incontournable. Le travail principal du Maçon, ne l’oublions pas, est de tailler sa Pierre Brute pour en faire une Pierre Cubique, autrement dit, de transformer le vieil homme corrompu et rempli de préjugés et de convoitises trompeuses en Etre humble, paisible et affable. Le Ciseau permet donc à l’initié de rapprocher sa pierre de sa destination finale. Ainsi, avec l’assistance des ouvriers habiles GADLU, sa conscience passera subtilement du plan psychique au plan spirituel pour finalement s’intégrer dans la Grande harmonie Universelle. C’est alors que le maçon peut comprendre, entre autres, la Justesse de toutes choses, la Loi Universelle d’Amour de la haute portée de l’Altruisme enseignés par l’Ordre. Il est alors prêt à passer la Porte des Hommes en espérant un jour Celle des Dieux.

CONCLUSION

Le Rite Emulation mène sa quête vers l’essentiel.
Par le dépouillement de sa démarche, il n’est tenu de discuter de son cheminement initiatique ni de spéculer sur les conceptions philosophiques qui fondent sa quête à la limite peut-il, à l’occasion, apporter quelques lumières maçonniques à ses frères en Loge, à travers des exposés (Lecture) bien ciblés.
Par son attachement indéfectible au rituel, il s’affranchit progressivement et surement de ses préjugés et autres valeurs matérielles. Il entamera alors le vrai chemin initiatique en éveillant des sens, en approfondissant sa conscience des mystères cachés de la nature et de la Science et, bien sûr, en jouissant des inspirations des Maîtres Eclairés (les fameux ouvriers habiles !)
« Le Rite Emulation appelle essentiellement à la méditation ; l’adepte doit pouvoir s’ouvrir totalement à l’ambiance harmonieuse et aux influences spirituelles de la Loge pour transmuter ses énergies profanes et matérielles »
Dans ce sens, une quiétude parfaite doit être règle pendant les cérémonies ; une tenue du Rite Emulation doit se dérouler, en fait dans une ambiance quasi religieuse. Cette exigence coulisse tout ce qui peut s’apparenter à une discussion.
Toute l’attention de l’initié doit se focaliser sur le déroulement du Rituel car le Rituel Emulation est un joyau. Le Rituel doit être considéré comme un merveilleux Temple dont les pierres sont parfaitement ajustées et il suffit de pénétrer dans ce lieu sacré avec sincérité et humilité pour espérer un jour parvenir à sa réalisation spirituelle, ce que nous sommes tous venus chercher en ce lieu.

Le Rite Anglais de Style Emulation recommande à ses adeptes l’exaltation au Suprême Degré de la Sainte Arche Royale de Jérusalem qui constitue selon le rituel, l’apogée de la Franc Maçonnerie.
La GLNT dispose d’un Grand Chapitre qui regroupe six(6) Chapitres de base pour la formation des frères.
Elle a même initié une Grande Loge des Maîtres maçons de Marque (GLMMM) pour amener les FF de l’Obédience à se cultiver et à perfectionner davantage dans l’art Royal.